L’intelligence collective est sur toutes les lèvres. Mais quel est ce phénomène qui est mis en avant comme une nouvelle ressource pour booster la créativité et la productivité ?

Ken Blanchard, expert en management et auteur du best-seller « The One Minute Manager», a dit « None of us is as smart as all of us ». Cette citation résume parfaitement le concept de l’intelligence collective qui vise à connecter des capacités cognitives pour exploiter la force de la diversité et de la dynamique d’un groupe. L’idée est qu’un groupe de personnes offre une plus grande compréhension, une perspicacité plus efficace et une richesse de réponses plus importante que n’importe quel individu ne pourrait fournir tout seul. Bref, l’intelligence du groupe est considérée comme étant supérieure à la somme des intelligences individuelles.

Forte de ces atouts, des modèles collaboratifs prolifèrent actuellement partout. Co-working, co-développement, co-création ne sont que quelques exemples qui se basent sur l’intelligence collective. Et leurs succès confirment qu’ensemble, on peut aller beaucoup plus loin.

Plus concrètement, on peut détecter 3 grands leviers pour cette tendance :

Sortir de la solitude

Toutes les approches de l’intelligence collective permettent aux adhérents de sortir de la solitude liée à leur position, leur métier ou leur environnement. Sortir de « chez soi » et ouvrir des portes pour des rencontres, et échanges avec d’autres personnes dans des situations similaires favorise la confiance, la motivation et la créativité. Boosté par des liens qui se créent, très vite, on ne se sent plus « seul ».

Changer de lunettes

Michel Fiol, professeur émérite à HEC Paris, explique dans ses cours de leadership que chacun voit la réalité à sa façon. En fonction de nos expériences et de notre caractère, on s’est habitué à nos lunettes et notre façon de voir les choses. Partant d’un point de vue, on ne voit qu’un petit périmètre de la réalité. En changeant ses lunettes, en écoutant et acceptant d’autres points de vue, on élargit son champ visuel et on comprend mieux des situations complexes. Avec l’aide des autres, on arrive à penser « outside of the box » et on découvre des idées innovantes pour sortir de situations de blocage. Un flux de créativité s’installe.

Dynamiser la réflexion

Napoleon Hill, considéré comme l’un des grands auteurs sur le succès, décrivait déjà en 1930 dans son best-seller intemporel « Think and Grow Rich »,  le fonctionnement de la dynamique de groupe. Selon lui, les idées se multiplient exponentiellement quand on rassemble des personnes pour brainstormer dans des conditions de bienveillance. Il appelait ce principe « mastermind » car lors de la libre circulation des idées, une sorte de troisième esprit apparait, le mastermind.  C’est un phénomène que chacun a déjà constaté quand des gens se rencontrent et discutent ; en effet, d’un coup des idées émergent, qui, individuellement, n’auraient jamais vu le jour.

L’intelligence collective est tellement attractive que de plus en plus de personnes l’intègrent dans leurs modes de vie et de travail. Pourquoi pas vous ?  Testez ces concepts et vous allez voir que « None of us is as smart as all of us »!